Pourquoi faut-il manger moins de viande ?

manger moins de viande

Cela fait quelques temps que j’essaie de diminuer ma consommation de viande rouge. Dans cet article, je ne vais pas vous vendre de discours végétarien. Loin de là. J’aime trop la viande pour lui faire un adieu définitif. Je vous explique alors pourquoi manger moins de viande diminue vos factures, réduit les gaz à effets de serre et améliore la santé.

 

Manger moins de viande pour faire des économies

La première raison pour diminuer sa consommation de viande rouge est la plus évidente : c’est meilleur pour le porte-feuilles ! Ce n’est pas un scoop : la viande est l’un des aliments les plus coûteux. Alors si vous avez plusieurs bouches à nourrir ou êtes seulement un étudiant aux dépends de vos parents, vous savez que toutes les raisons sont bonnes pour économiser un peu d’argent.

On peut facilement remplacer la viande par les produits céréaliers comme le tofu, le sarrasin ou encore le boulghour . Ces produits ne sont vraiment pas chers et constituent une bonne alternative à la viande dans vos repas (ils ont les mêmes qualités nutritionnelles). Mais ça, j’en reparle plus tard.

 

Respecter l’environnement

Cette deuxième raison est malheureusement assez peu connue de la population et c’est d’ailleurs le cœur de cet article. J’ai choisi ce sujet pour mettre en lumière l’impact de notre consommation sur la planète.

Selon la FAO (Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), la production animale est responsable de 18% des émissions de gaz à effet de serre (GES) produites par l’homme. L’organisation note d’ailleurs que la production bovine génère 13 fois plus de GES que le poulet et 57 fois plus que la patate. Le constat me semble assez clair : mangez plus de patates et moins de bœuf !

La pollution d’algues vertes qui a touché la Bretagne et dont la cause n’était autre que les nitrates produits par l’élevage intensif de porc en est le parfait exemple.

 

La pénurie de viande est à prévoir

Il faut penser à long terme les amis ! C’est le principe de base de tout bon écolo ! Ne pas penser qu’à soi mais aussi aux générations futures.

Si nous ne réduisons pas notre consommation de viande, la planète n’aura plus assez de terres cultivables (les animaux se nourrissent de céréales) pour subvenir aux besoins en viande des générations futures. Et qui dit manque de terres cultivables dit famine en cas de sécheresse. Avec le réchauffement climatique, je vous laisse imaginer le bilan.

Caricature manger moins de viande

Une étude du Centre international de l’eau à Stockholm estime que notre consommation de viande doit être divisée par quatre (oui, c’est énorme !) d’ici 2050 pour continuer d’en consommer. La cause de ce constat est l’augmentation de la population d’environ 2 milliards d’individus d’ici 2050, soit autant de bouches à nourrir.

 

Tuer moins d’animaux

Quand on mange un peu moins de viande, on diminue la mort animale. Bien sûr, cette diminution a la taille d’une fourmi à l’échelle mondiale. Mais si chaque personne décide de faire attention à son alimentation, alors les progrès seront réels.

Pauvres bébêtes.

 

Améliorer sa santé

Ne soyez pas surpris, il faut manger varié pour être en bonne santé. Nous ne sommes pas carnivores, alors pourquoi manger de la viande à quasi tous les repas ?

Le Fond Mondial de Recherche contre le Cancer a affirmé que la viande rouge doit être consommée avec modération : moins de 500 grammes par semaine, ce qui fait environ 5 repas de viande par semaine.

Ce constat provient de trois éléments :

  • le fer : cet oligoélément est essentiel à plusieurs processus métaboliques mais, en trop grande quantité, il est associé à l’augmentation du risque de cancer. Les viandes blanches (comme le poisson ou le poulet) contiennent beaucoup moins de fer et ne sont donc pas dangereuses pour la santé.
  • les méthodes de conservation : les viandes transformées par fumage, séchage ou salaison renferment des substances cancérigènes appelées nitrites. Lorsque les nitrites entrent en contact avec les bactéries de la bouche ou du tube digestif, elles forment une substance cancérigène qui attaque les cellules. Appétissant.
  • le mode de cuisson : vous le savez surement, une viande cuite pendant trop longtemps ou à trop forte chaleur entraîne la formation de composés cancérogènes (ce qui est cramé quoi).

C’est donc à cause de ces trois éléments qu’il faut à tout prix limiter sa consommation de viande !

Peut-être que le respect de l’environnement ne vous intéresse pas et que vous ne vous sentez pas concerné, mais là, il s’agit de votre corps.

En plus de ça, les alternatives à la viande comme les céréales apportent des fibres et du « bon gras » contrairement à la viande rouge.

 

Comment s’y prendre ?

Ok, j’ai énuméré toutes les raisons pour lesquelles il faut diminuer sa consommation de viande. Je vous ai surement fait un peu peur, mais les informations sont bien réelles. Alors, convaincus ? Si c’est le cas, je vous explique mes astuces quotidiennes :

Tout d’abord, le principe de base est de se limiter à un repas de viande par jour. Manger de la viande deux fois par jour est quand même excessif et pourtant je sais que c’est le cas de beaucoup de personnes. Vous voulez que l’homme soit la dernière espèce vivante ou comment ça se passe ?

L’habitude que je m’impose depuis peu c’est de faire un jour par semaine sans viande. Ce n’est pas sorcier et facilement réalisable. Cette pratique vient du Quebec, qui a instauré un « Lundi sans viande« . Je vous conseille d’aller jeter un coup d’œil sur leur site internet. Il aide les personnes qui veulent s’inscrire dans cette démarche à trouver de bonnes recettes.

 

Les alternatives à la consommation de viande

C’est bien beau de vouloir diminuer sa consommation de viande, mais beaucoup de personnes se trouveront vite dans l’impasse. Et la question « mais qu’est-ce que je fais à manger ? » va résonner dans leurs têtes de bons citoyens inquiets de leur planète.

Il existe de nombreuses alternatives, principalement d’origines végétales. Leurs qualités nutritionnelles sont égales (voir parfois supérieures) à celles de la viande. Ceci est un clin d’œil aux sportifs pour qui diminuer sa consommation de viande serait une aberration pour l’évolution de leurs bibis.

J’ai récemment trouvé les « Galettes Sarrasin et Boulgour » de la marque Cereal Bio et c’est une belle découverte ! Ca se présente sous forme de steak que vous faites chauffer quelques minutes à la poêle avant de servir. Franchement, il n’y a rien de plus simple ! La marque propose plusieurs saveurs : épeautre et légumes du jardin, emmental, tomate, champignons, légumes et colombo. Après en avoir goûté plusieurs, je n’achète plus que les galettes à l’emmental car ce sont celles que je préfère. Et en plus, c’est bio ! D’autres marques doivent aussi  faire ce genre de galettes mais je ne les ait pas testées. Dites-moi en commentaire si vous en connaissez et ce que vous en pensez 🙂

galette céreale sarrasin boulghour

J’espère vous avoir convaincu de diminuer votre consommation de viande rouge car c’est vraiment important, autant pour vous que pour la planète, les animaux et les générations futures. Faire attention à votre consommation est un geste anodin, qui n’impacte pas votre qualité de vie et qui peut faire évoluer les moeurs. Comme dirait l’autre : « un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité ».

Avez-vous vu

19 commentaires

  1. Hello Manon, bonne introduction pour un sujet qui me parle depuis un bon bout de temps. Le boulgour est une bonne céréale mais pas une protéine. Idéal pour remplacer des pâtes car pas transformer si il est bio et semi-complet. Je te conseil d’avantage le quinoa ou le soja en protéines végétales. Géniale ton envie de réduire la viande. Tu mérites mieux dans ton assiette que de la souffrance!

    1. Bonjour Magali, merci pour cette petite spécification ! Mon article traite principalement du concept du « manger moins de viande », mais j’évoque aussi rapidement les solutions pour y parvenir car sans cela l’article aurait été incomplet. Pour autant, je ne suis pas experte en alimentation et c’est pour ça que je ne m’attarde pas sur ce sujet. Mon objectif est simplement de sensibiliser à une cause qui (en montrant par A+B) est bien réelle.
      Grâce à ton conseil, je ferai dorénavant attention à privilégier le quinoa ou le soja plutôt que le boulgour 🙂 Merci d’avoir laissé un commentaire constructif Magali, à bientôt 🙂

  2. Tu as tout dit ma belle ! J’adore cet article. Je suis personnellement devenue végétarienne (avec quelques rares écarts – on appelle ça le flexitarisme ici :D) depuis que je vis en Scandinavie. Et je m’en porte beaucoup mieux ! Personnellement, je n’ai jamais été une grosse fan de viande donc c’est aussi plus facile pour toi, par contre j’aimais quand même bien en avoir dans mes plats cuisinés genre Bolognaise, Carbo, Jambon sur la Pizza, Burgers etc.
    Mais figure toi que tout est remplaçable ! Je mange toujours tout ça, mais avec des choses veggies. Et je suis super contente de ce régime !

    Gros bisous
    Plume d’Auré
    http://www.plumedaure.com

    1. Coucou Auré ! Oh je ne savais pas que tu vivais en Scandinavie, tu as dû en parler sur ton blog mais j’ai zappé cet article !
      Effectivement j’ai déjà entendu parler du « flexitarisme », qui est une super solution pour les végétariens pas très assidus ! C’est vrai que dire adieu à la bolo et aux burgers a dû être difficile, mais en tant que « flexitariste », tu peux t’autoriser ces petits écarts n’est-ce pas ? En tout cas c’est génial que tu fasses attention à ton alimentation, il en faudrait plus qui suivent ton exemple 🙂 à très bientôt !

  3. L’année dernière j’ai vu une émission de TV, je crois que c’était le reportage de FOG. Les images sur la maltraitance des vaches m’a tellement secoué que je n’ai plus mangé de viande depuis le mois de décembre. Souvent je me dis que je vais m’y remettre, que je fais peut-être une bêtise de ne plus manger de viande, mais devant les rayons, je bloque, je crois que cette industrie ne me concerne plus. En revanche je mange du poisson maintenant, plusieurs fois par semaine et d’autres aliments que je n’avais pas l’habitude de manger comme les amandes, le sarrasin, et puis on ne mange pas une cote de boeuf mais de la vache laitière en fin de vie et ça fait réfléchir sur le produit.

    1. Merci pour ton témoignage ! Je n’ai pas vu ce reportage mais je suis tout à fait d’accord sur le fait que la maltraitance animale est inacceptable et pourtant bien réelle. Que tu ait remplacé la viande par le poisson, les amandes ou le sarrasin est une très bonne chose, cependant fais bien attention à ne pas avoir de carences, notamment en fer 🙂

  4. Top ce genre d’article. J’ai toujours été très sensible à la viande et à sa provenance ayant grandi à la campagne dans le sud ouest. Après mettre installer à Paris il m’aura fallut peu de temps pour réduire considérablement puis arrêter totalement (à mon arrivée à Londres) la viande.

  5. Article très intéressant, hélas les gens sont encore trop peu sensibilisés.
    Personnellement je ne mange jamais de viande et je ne pousse personne à faire comme moi mais plutôt à réduire sa consommation ! Je dis toujours qu’il vaut mieux se faire un bon morceau de viande une fois par semaine plutôt qu’un steak sans goût tous les jours !
    Des petits gestes au quotidien pour sa santé et la planète, c’est bon pour tout le monde !!! 🙂

  6. Super article, très bien résumé ! Bravo 🙂
    Etant végétarienne je confirme que l’on peut être en très bonne santé sans manger de viande tout en se faisant plaisir !
    Bisous, Clarisse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *